ACTIVITÉS DE RESTAURATION DES BÉNÉVOLES

Restauration des murailles des fossés

D’importants travaux ont été menés durant l’année 2012 : les murs coté plateforme ont été restaurés dans leur quasi-totalité jusqu’au couronnement. Il est réalisé par une entreprise spécialisée. Par contre, nous recherchons toujours des bénévoles pour la restauration des pierres de couronnement coté murs extérieurs des fossés. Tout type d’aide est précieuse, soit pour la maçonnerie soit aussi pour la recherche d’outils de levage adaptés.

Fossés coté Nord Est en 2004
Fosses EST 2004

En travaux
fosses esten travaux

En 2012
fosses EST en 2012

Fossés coté Ouest
Avant
fosses coté ouest

Après en 2012 :
fosses coté ouest

Fossés du coté du puits :
Avant :
fosses coté puit avant

En travaux :
fosses coté puits en travaux

En 2012 :
fosses coté puits après






Les Puits





LE SONDAGE DES PUITS

Allons-nous avoir les réponses aux questions qui nous préoccupent depuis si longtemps : y a-t-il de l’eau ? À quelle profondeur ? À 80 mètres ? Plus bas ? Faut-il forer davantage pour atteindre le niveau actuel de la nappe ?

carte postale du puits de la plateforme

À 9h 30, ce samedi 18 novembre 2006 tout le monde est ponctuel pour chercher les réponses. Le puisatier, M. Poinsot, prépare son matériel, une lourde barre métallique de 2m50 qu’il accroche à une longue corde.

carte postale du puits de la plateforme

La descente commence dans le puits de la plateforme. Silence... ; la corde continue à descendre contrôlée par M. Poinsot : « Ça y est, la barre est entrée dans l’eau » , on marque un coup de feutre sur la corde et la descente continue. « Ça y est, je suis au fond » , nouvelle marque. La corde remonte et on l’étale sur la plateforme.

Pas de doute, même les sceptiques se rendent à l’évidence : IL Y A 8 METRES D’EAU ! La corde, avec la barre, a descendu 66 mètres. Le niveau de l’eau est à 58 mètres. Il semble bien qu’il y ait un bouchon au niveau de la surface mais la barre l’a franchi aisément.

Sans perdre de temps en commentaires superflus, toute l’équipe descend vers le puits des communs. Même technique. Même concentration de l’assemblée. Petite différence, la puissante lumière de Gilles Souchet éclaire le fonds et l’on distingue bien la surface de l’eau. Résultat : profondeur totale de 56 mètres avec 13 mètres d’eau, soit un niveau d’eau situé à 43 mètres de la surface.

Finies les questions, l’hypothèse de Gérard Devaud (66 mètres) est confirmée. On sait maintenant que l’eau est là et le projet de remise en œuvre des mécanismes de puisage s’éclaire.

puits plateforme

Aussi sur cette impulsion optimiste, Dominique Bracquemond installe la nacelle dans le puits, après un test de charge où l’on s’assure que même avec 4 personnes (choisies au hasard parmi les plus lourdes) les mécanismes résistent. Cette nacelle accrochée à un trépied par un palan va nous permettre de remaçonner les deux premiers mètres du puits. (accessoirement elle permet de sécuriser le puits jusqu’à ce que la charpente soit installée)

C’est au champagne que nous avons arrosé les succès cette bénéfique matinée.

Etaient présents : Dominique Bracquemond, Alain Chevalier, Franck et Mariarosa Consola, Gérard et Sylvie Devaud, Emmanuel Moreau, Gérard Nézondet, M. Poinsot et Gilles Souchet.

Kcnarf Alosnoc


Haut de page